Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tourisme au Fouta Djalon : faut être motivé...?!? (suite)

Publié le par fouta-decouverte

Sur le net, les sources d'infos sont, il est vrai, multiples et quasi illimitées, mais la qualité des infos n'est pas toujours au rendez-vous et bien souvent elles sont assez anciennes.

Je partage avec vous les coordonnées de quelques forums actifs, pages Facebook, sites régulièrement mis à jour et qui me semblent les plus pertinents pour préparer un futur voyage; des adresses sur lesquelles vous pouvez aussi posez vos questions :

Pages et groupes Facebook : Guinée excursions / Fouta Djalon Découvertes / Conakry expats / Guinée tourisme (page qui n'est plus active mais qui présente des infos et photos intéressantes)

 

 

Sites internet :  Petit Futé Guinée / Lonely Planet Guinée / Tripadvisor GuinéeFoutapédia / Evaneos (articles sur la Guinée)

 

 

Forums : Lonely Planet / Le Routard / VoyageForum 

 

 

Comme vous pourrez le constater, il n'existe pas encore de site officiel digne de ce nom, sur la Guinée et en tout cas rien de très actualisé... : Office National du Tourisme de Guinée, le site  / ONT la page Facebook

 

 

A suivre...

Voir les commentaires

La Guinée s'invite chez vous...

Publié le par fouta-decouverte

La Guinée s'invite chez vous...

Ebola semble un mauvais souvenir et les activités touristiques reprennent plus nettement pour cette saison 2017/18. Et c'est tant mieux ! 

Si vous visitez ce blog, c'est que peut-être, vous serez bientôt en Guinée.

SOYEZ LES BIENVENUS !

Les acteurs locaux sont d'ores et déjà prêts à vous accueillir. Vous pouvez prendre contact directement avec eux pour organiser votre séjour.

En complément de ce blog, quelques adresses de sites pour préparer votre voyage :

http://www.foutatrekking.org/

http://www.voyage-guinee.com/l-association/

http://www.le-voyage-autrement.com/destinations/guinee/agences_locales/indigo.php

http://www.voyage-guinee.fr/

http://www.villaelijahguineeconakry.com/

Par ailleurs, pour la saison 2017/18, les tours opérateurs extérieurs ont de nouveau ouvert les réservations pour la destination Guinée, avec pour certains de nouveaux circuits.

Ci-dessous un petit compte rendu de ma visite sur les différents sites déjà identifiés :

- OverlandingWestAfrica : tour opérateur anglais, proposant des séjours itinérants à travers l'Afrique de l'Ouest (camion aménagé bleu).  Les premiers à revenir en Guinée depuis fin 2015 ! Cet opérateur a décidé de marquer une pause pour la saison 2017/18. Reprise des séjours pour la saison 2018/19http://www.overlandingwestafrica.com/news/2018-19/

- Kumakonda : opérateur, espagnol celui-là, proposant des circuits en camion aménagé à travers l'Afrique de l'Ouest, dont plusieurs traversent la Guinée. Réservations en cours :  https://kumakonda.com/

- Dragoman : autre opérateur anglais, proposant des circuits ouest africain, dont plusieurs traversant le Fouta à bord d'un camion aménagé orange. Réservation en cours https://www.dragoman.com/

- La Balaguère : les réservations ont repris. Déjà des séjours confirmés pour fin 2017 et début 2018. Réservez vos places ! https://www.labalaguere.com/

- Zig-zag randonnées : propose 2 séjours de 10 et 14 jours avec randonnée au coeur du Fouta. http://www.zigzag-randonnees.com/453/guinee.html

- Nomade Aventure : Plusieurs voyages proposés pour la saison 2017/18. http://www.nomade-aventure.com/pays/voyage/guinee

- Terdav : 1 nouveau voyage proposé pour la saison 2017/18. https://www.terdav.com/ps-guinee-conakry

 

- Comptoir des voyages : la Guinée n'est toujours pas de retour dans leur catalogue. http://www.comptoir.fr/voyage/itinerant-autotour/

- Allibert Trekking : aucun voyage proposé à l'heure actuelle. http://www.allibert-trekking.com/showcom/1/guinee-trek-guinee.htm

- Imagine : après Janvier 2017, un raid 4x4 en cours de planification pour Janvier 2018, le raid Fouta Djalon. http://imagine4x4.dallas.pymac.fr/?page_id=554

- Sudexpé : le raid Masabi, traversant l'Afrique de l'Ouest, n'a pas été reprogrammé à ce jour. http://www.sudexpe.com/

 

Enfin si vous recherchez des infos particulières et que vous n'avez toujours pas de réponse, alors rendez vous sur :

les guides en ligne : 

  1. le Petit Futé Guinée
  2. le Lonely Planet West Africa

 

les forum :

  1. VoyageForum
  2. Forum Routard
  3. Lonely Planet

 

les groupes Facebook : 

  1. Guinée excursions
  2. Fouta Djalon Decouvertes
  3. Conakry expats

 

Bon là, si vous n'avez toujours pas les réponses souhaitées, et bien jetez une bouteille à la mer...

Ou contactez moi, à mon adresse mail : foutadecouverte@yahoo.fr

 

Merci à Laetitia F pour ses magnifiques photos, réalisées en Novembre 2017

Voir les commentaires

Voyage au Fouta Djalon, en toute simplicité...

Publié le par fouta-decouverte

Un séjour au Fouta Djalon est fait de moments de vie partagés en toute simplicité.

Quand les petites choses du quotidien "reprennent" de la valeur, quand les choses simples ne le sont pas tant que ça, quand on se sent loin et proche à la fois, ...

Quand vous découvrez ou redécouvrez que la préparation d'un repas au quotidien est certes simple mais peut présenter certaines complications et occuper une bonne partie de la journée :

  1. le bois pour le feu peut nécessiter de faire quelques kilomètres de marche pour le ramasser,
  2. l'eau pour cuire le riz peut demander de se rendre jusqu'au puits pour pomper l'eau à la force des bras,
  3. le riz produit localement peut également demander à être "nettoyé" longuement avant de le faire cuire, 
  4. la cuisson au feu de bois peut demander un temps certain,
  5. et en plus si vous voulez du pain alors,.... Souvent d'ailleurs, on n'en trouve que les jours de marché...
Voyage au Fouta Djalon, en toute simplicité...Voyage au Fouta Djalon, en toute simplicité...
Voyage au Fouta Djalon, en toute simplicité...Voyage au Fouta Djalon, en toute simplicité...Voyage au Fouta Djalon, en toute simplicité...

Quand vous découvrez ou redécouvrez que des jeux ou des jouets faits de 3 fois rien apportent aux enfants joie et partage, en toute simplicité.

Voyage au Fouta Djalon, en toute simplicité...Voyage au Fouta Djalon, en toute simplicité...
Voyage au Fouta Djalon, en toute simplicité...Voyage au Fouta Djalon, en toute simplicité...Voyage au Fouta Djalon, en toute simplicité...

Alors vous vous dites que oui, la simplicité a de la valeur, et vous ne vivez pas vos journées de la même manière.

C'est aussi cela un voyage au Fouta, loin de ses habitudes et de ses certitudes...

 

Merci à Mélissa R pour ses photos du quotidien et à Josephescu pour la photo de voiture.

Voyage au Fouta Djalon, en toute simplicité...

Voir les commentaires

La N'Dama : la vache du Fouta !

Publié le par fouta-decouverte

Vous me connaissez ?

Je suis NAGUE *, la vache foutanienne. 

Si vous vous êtes déjà aventurés dans le massif du Fouta, alors forcément nous nous sommes déjà croisés. 

"La belle N'Dama rousse ... elle marche à petits pas légers de ses jolis sabots fendus, avec la peau bien tirée sur ses pattes, qu'on dirait qu'elle porte des chaussettes. Comme la plupart de ses compagnes, elle aime se promener sur le bord du goudron, en divagation."

Je suis la reine des pistes et des routes. Et pour m'en déloger, il faut vraiment faire preuve de persuasion. D'ailleurs la plupart du temps, les véhicules m'évitent, me contournent plus que je ne me pousse...

La N'Dama : la vache du Fouta !La N'Dama : la vache du Fouta !

Je ne suis certes pas une vache sacrée comme en Inde, mais je fais l'objet d'une certaine vénération dans cette région habitée en grande majorité par des éleveurs peuls.

"Nous les vaches du Fouta sommes l'objet d'un amour passionnel des Peuls..... Et c'est vrai que les Peuls nous considèrent vraiment comme des membres de leurs familles."

Nous faisons l'objet d'un élevage que certains qualifient de sentimental, parce que nos maîtres nous livrent rarement aux mains des bouchers.

Mais "nous ne sommes  pas inutiles (comme certains peuvent le penser), loin de là, nous servons de dot à la famille qui donne sa fille en mariage, (....) et, encore aujourd'hui, nous aidons à augmenter la considération et le prestige de notre maître."

Alors c'est vrai nous ne sommes pas impressionnantes, car plutôt de petite taille, mais cela n'empêche en rien que nous prenions toute notre place dans la brousse.

D'ailleurs, "nous sommes l'âme du Fouta, la vraie. Et les Peuls le savent bien, eux qui jurent souvent  "par le secret du beurre et du lait" "

Ils organisent même une fête pour nous chaque année : le Touppal !

"On prépare ce jour le mondè, qui est une pâte de terre glaise, avec de l'eau, du sel et des feuilles d'une liane gluante, le laaka, qui pousse au bord des rivières. On prend la racine (...). Elle protégera le bétail contre les parasites et d'autres maladies pendant l'année. On met le tout (...) dans un grand panier en liane. On récite dessus des versets du Coran et nous tous (...) venons manger cette préparation"

 

Allez à bientôt sur les chemins, pistes et routes du Fouta !

Peut-être qu'après cette lecture, vous me considérerez différemment à notre prochaine rencontre...

Et n'oubliez pas : sur les routes du Fouta, roulez doucement pour éviter une collision !

 

(Les parties de texte en gras sont des extraits tirés du roman de Nadine Bari "L'oeil du héron" aux éditions "Tabala". A lire pour mieux comprendre le pays au quotidien...)

(* nague = vache en poular)

Voir les commentaires

Café pur Arabica du Fouta Djalon

Publié le par fouta-decouverte

Café pur Arabica du Fouta DjalonCafé pur Arabica du Fouta Djalon

Les caféïers sont présents au Fouta depuis longtemps notamment au coeur des tapades autour des cases, dans certains villages.

Mais jusqu'à présent, la culture du café n'avait jamais été vraiment développée, pas de grandes plantations comme chez le voisin ivoirien par exemple.

Le massif du Fouta Djalon présente pourtant un terrain favorable à son développement notamment du fait de l'altitude moyenne des monts foutaniens (plus ou moins 1.000 mètres) et du climat, avec alternance d'une saison sèche et d'une saison humide; un environnement particulièrement propice à l'épanouissement du café Arabica, originaire d'Afrique de l'Est, et plus précisément des plateaux d'Abyssinie.

Jusqu'à présent il n'y avait pas de plantations de café au Fouta, mais le changement est en marche....

Aujourd'hui, dans le cadre de la CADEG (Coopérative Agro-pastorale pour le DEveloppement de la Guinée), Monsieur Bhoye Bah a décidé de relever le défi de produire et commercialiser un "Café du Fouta" (bientôt labellisé).

Une magnifique initiative qui mérite d'être soutenue.

Monsieur Bhoye Bah a planté ses premiers caféïers vers Mali (ville au nord de Labé) sur 1 ha et dans la région de Labé : 16.000 plants sur 10 ha.

Après deux ans de labeur, le résultat est là ! 

Café pur Arabica du Fouta DjalonCafé pur Arabica du Fouta Djalon

Monsieur Bhoye torréfie lui même son café dans un four traditionnel local. 

Déjà fournisseur de l'ambassade des Etats-Unis à Conakry, il commercialise son produit 100 % Arabica, en grains ou moulu.

 

Réservé à ce jour au marché local, souhaitons lui de pouvoir développer sa production et pourquoi pas un jour de l'exporter...

Café pur Arabica du Fouta Djalon
Café pur Arabica du Fouta DjalonCafé pur Arabica du Fouta Djalon

Pour passer commande localement, vous pouvez le contacter par téléphone au (00 224) 621 94 87 92 ou 666 71 75 58 ou encore par mail à l'adresse suivante : bhoyebah24@gmail.com.

 

N'hésitez pas à en parler à vos amis, autour d'un bon café ... du Fouta bien sûr !

Voir les commentaires

Séjour d'Avril 2017 au Fouta Djalon

Publié le par fouta-decouverte

Vous vous demandez à quoi pourrait ressembler votre futur séjour au Fouta Djalon ?

Et bien, je vous invite à visionner la vidéo suivante, qui pourrait vous en donner quelque idée : 

 

                     Cliquez ici :         Fouta Djalon Avril 2017

Séjour d'Avril 2017 au Fouta DjalonSéjour d'Avril 2017 au Fouta DjalonSéjour d'Avril 2017 au Fouta Djalon
Séjour d'Avril 2017 au Fouta DjalonSéjour d'Avril 2017 au Fouta DjalonSéjour d'Avril 2017 au Fouta Djalon

Voir les commentaires

Fonio, une céréale qui se mérite...

Publié le par fouta-decouverte

Le Fonio est une céréale qui pousse dans toute l'Afrique de l'Ouest sur des terrains souvent très pauvres. Ses propriétés en font une plante promise à un bel avenir. Voir à ce sujet l'article "Graines de sable sur océan de verdure" (article et vidéo liée)

Le fonio est très largement cultivé au Fouta Djalon où il est consommé notamment lors des cérémonies (baptêmes, mariages,...).

Fonio, une céréale qui se mérite...

Mais avant de le consommer, plusieurs étapes sont nécessaires pour le préparer.

Au moment de la récolte, les épis de fonio sont battus, le plus souvent sur des espaces rocheux plats, pour séparer les graines des épis.

Fonio, une céréale qui se mérite...

Un travail de force dévolu aux femmes et aux enfants.

De cette première étape, on obtient les graines qui ressemblent à s'y méprendre à des grains de sable gris/blanc.

 

La deuxième étape consiste alors à séparer la graine de son enveloppe. Le pilon et le mortier prennent alors le relais. Et c'est encore les femmes qui sont à la manoeuvre...

Après un pilage "systématique", l'étape qui suit, a pour objectif de séparer la graine comestible de toutes les impuretés (sable, son, ...). Pour cela, les femmes lavent autant de fois que nécessaire les graines pour obtenir des graines "propres", aussi blanches que possible.

Finalement la phase d'égouttage (à l'aide d'un linge propre) permet de réduire l'humidité des graines avant l'étape de la cuisson, qui se fait à la vapeur (la plus simple) ou à l'eau après avoir grillé les graines (plus délicate et plus "risquée").

Après un premier bain de vapeur, le fonio est recouvert d'eau froide (traditionnellement dans une calebasse), puis de nouveau cuit à la vapeur et ainsi au moins 3 fois de suite.

Finalement si toutes les étapes ont été correctement réalisées (ce qui demande une certaine expérience....), alors le fonio est prêt .... à accompagner un bon plat, bien mérité !

 

 

Au Fouta, traditionnellement le fonio est servi avec du Kossan (lait caillé). 

Mais il est plus couramment de nos jours, servi en accompagnement d'une sauce arachide ou d'une sauce tomate.

Ci-après une suggestion de recette de sauce arachide, présentée dans "Cuisines de Guinée" co-écrit par Josée Maga-Ingenbleek et Nadine Bari paru chez L'Harmattan.

Fonio, une céréale qui se mérite...

BON APPETIT !

 

Voir les commentaires

Dalaba, la généreuse au coeur du Fouta Djalon

Publié le par fouta-decouverte

Les vidéos récentes présentant Dalaba ne sont pas si fréquentes. 

Aussi, c'est avec plaisir que je partage avec vous ces images découvertes ce jour, sur Youtube.

Merci Monsieur CONDE.

J'en profite pour vous redonner l'adresse de ma chaîne Youtube pour encore et toujours plus d'images sur la Guinée : à partager sans modération ! 

Voir les commentaires

Le groupe Facebook totalement Fouta

Publié le par fouta-decouverte

Le groupe Facebook "Fouta Djalon Découvertes" pour partager au jour le jour des photos, infos, vidéos, ... sur la région. 

A découvrir... et à partager ! 

Fouta Djalon Découvertes

 

Voir les commentaires

Récit d'un trek foutanien avec l'Association Fouta Trekking par Sophia F

Publié le par fouta-decouverte

Pour son premier voyage en Afrique de l'Ouest, Sophia F a choisi de venir en Guinée pour un trek en immersion au coeur du Fouta Djalon. Elle a choisi l'association Fouta Trekking pour un programme de 10 jours haut en couleurs et en émotions !

Sophia nous raconte son premier séjour en terre africaine, en terre peule.

"Les plus de ce voyage : les paysages magnifiques, l'authenticité , l'aventure (traversée de la brousse, ponts de lianes, rivières et cascades, crapahutage pour accéder aux cascades,....), l'accueil des habitants

Les moins du voyage: les sardines à l'huile pour les pique-niques et la chaleur pour dormir la nuit mais on oublie très, très vite ces 2 points.

(D'ailleurs je retourne en Guinée en Juillet 2017 pour un nouveau séjour au Fouta... A suivre donc !)

Le trek a commencé au village de Doucki, où nous sommes restés 3 nuits. J'ai ainsi pu découvrir le rocher des hyènes, 

Rocher des hyènes

le fameux Indiana Jones du Fouta (Hassan Bah), une cascade à 3 heures à pied du village et enfin les échelles de Doucki.

Une seule échelle en fait car Ly, mon guide local, avait décidé de retirer cette excursion du trek. Trop risqué ! C'est uniquement devant ma déception et mon insistance que nous y sommes aller quand même... Mais nous avons dû faire demi tour après la 1ère échelle franchie, les lianes constituant les échelles étant très sèches en cette saison, risquaient de se casser à chacun de nos appuis. 

Les villageois eux les descendaient en claquette ou pieds nus. Pas trop le choix pour eux...

Voir et encore plus emprunter ces échelles se méritent !

Nous avons ensuite pris le chemin du village d'Ainguel avec 2 très jeunes porteurs. Nous avons franchi  après quelques heures de marche, le Pont-de-Dieu et sommes arrivés au très joli village d’Ainguel, où nous sommes restés 2 nuits. 

De là , nous avons visité la carrière de sable. J’ai eu la chance d’être invité à la préparation du tô par l’une des femmes qui y travaillait. Un bon moment de partage jusqu’à la dégustation de ce plat très typique ! Si j’ai aimé la cuisine guinéenne tout au long de mon séjour, j’ai détesté ce plat  à cause du poisson séché. 
 
Nous avons continué notre périple pour rejoindre le village de Ley Fita, en passant par trois

cascades : Djouroughi, Kamawoui et Donsowol et en empruntant un pont de lianes. Un moment que je redoutais un peu, en raison de ma peur du vide. Mais en fait, tout s’est bien passé grâce à Ly et Abdouramane (porteur), toujours très attentionnés.

Le lendemain, nous avons rejoint le village de Télibofi, en franchissant de nouveau un pont de lianes ( un peu plus haut que le précédent) et la rivière en pirogue.


Puis, nous avons repris le chemin pour Hénéré Condobi. Là, j'ai eu le plaisir de rencontrer 2 frères qui ont voulu me faire visiter leur village, après nous avoir invité à partager leur repas. Ils étaient très fiers de me faire voir les 3 sources du village, les lieux où se lavent les femmes et les hommes. Ils nous ont finalement accompagné jusqu'à l'école du village où j'ai eu le plaisir de passer un petit moment avec l'instituteur et les écoliers : un vrai moment de partage !

Récit d'un trek foutanien avec l'Association Fouta Trekking par Sophia F
Récit d'un trek foutanien avec l'Association Fouta Trekking par Sophia F
Récit d'un trek foutanien avec l'Association Fouta Trekking par Sophia F
Récit d'un trek foutanien avec l'Association Fouta Trekking par Sophia F
Récit d'un trek foutanien avec l'Association Fouta Trekking par Sophia F
Récit d'un trek foutanien avec l'Association Fouta Trekking par Sophia F
Récit d'un trek foutanien avec l'Association Fouta Trekking par Sophia F
Récit d'un trek foutanien avec l'Association Fouta Trekking par Sophia F
Récit d'un trek foutanien avec l'Association Fouta Trekking par Sophia F

Nous avons continué vers un autre très petit village le lendemain, puis pour l'avant dernier jour du trek, nous avons rejoint le village de Debeya et terminé notre trek à Timbi Madina, où nous avons laissé Abdouramane, le porteur et pris la route pour Labé, étape finale de notre trek."

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>