Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #dalaba tag

Des Abeilles et des Arbres au Fouta : soutenez nous !

Publié le par fouta-decouverte

Aujourd'hui je fais un petit écart par rapport à l'objet de ce blog.

Cet article n'a en effet pas pour objet de partager des infos, des photos, ... sur le Fouta, mais bien plutôt de solliciter votre soutien !

Nous avons ouvert une cagnotte intitulée Des abeilles et des arbres au Fouta Djalon (Guinée) - Leetchi.com.

Elle pourrait nous permettre de faire face aux imprévus liés à notre environnement et nous aider à avancer plus vite sur le chemin que nous avons commencé à tracer.

Mais pour cela, nous avons besoin de tous et de chacun.

Alors si vous le pouvez, faites un p'tit click (sur le lien suivant), jetez un p'tit coup d'oeil, et faites un p'tit geste (ou plus) pour un très grand MERCI !

Des abeilles et des arbres au Fouta Djalon (Guinée) - Leetchi.com.

5 euros = 5 plants d'Acacia Mangium pour du reboisement

10 euros = 5 plants plantés et suivis

30 euros = 1 ruche Kényane

50 euros = 1 ruche Langstroth 

200 euros = fin des travaux de notre miellerie

300 euros = 1 presse pour traiter plus de miel

...

 

A très vite pour un nouvel article.

 
Des Abeilles et des Arbres au Fouta : soutenez nous !

Voir les commentaires

Le Fouta Djalon en famille.

Publié le par fouta-decouverte

Le Fouta est certes une terre idéale pour les amateurs de marche, trek et autre randonnée, offrant un cocktail de sport, aventure et découverte.

Le Fouta Djalon en famille.

C’est aussi une région à découvrir en famille, ne serait-ce que pour prendre un grand bol d’air ( souvent frais en soirée et dans la nuit…).

Mais pas seulement.

Le Fouta Djalon en famille.

Vous pourrez vous rendre sur les plus beaux sites au cours d’excursions à la journée (Kambadaga, Maci, Kinkon, environs de Dalaba, Ditinn, …), l’occasion de mieux connaitre la vie au quotidien au Fouta, de découvrir la faune,

la flore, mais aussi profiter des nombreuses piscines naturelles pour des baignades rafraichissantes en toute sécurité.

Le Fouta Djalon en famille.

Vous pourrez également partir à la rencontre des artisans locaux (cordonniers, tisserands, femmes réalisant la vannerie, teinturières…), pour découvrir leurs savoir-faire et leurs produits et pourquoi  pas, vous initier à certaines techniques, notamment de vannerie.

Venez partager des moments  simples dans le calme et la tranquillité des montagnes du Fouta Djalon !


Vous êtes tentés ? 

Nous sommes à votre disposition pour vous conseiller et/ou pour organiser votre séjour.
Par mail : foutadecouverte@yahoo.fr
Par téléphone : 623 75 75 08
Par messenger : Patrick Madelaine


 

Le Fouta Djalon en famille.

Voir les commentaires

Au Fouta Djalon, la chute de Ditinn relie la terre et le ciel

Publié le par fouta-decouverte

Aujourd’hui je vous invite à découvrir la chute de Ditinn, située dans la préfecture de Dalaba en plein cœur du Fouta Djalon en Guinée.

Au programme un peu de sport, un peu d’aventure et de frissons, une magnifique nature et de belles rencontres.

Au Fouta Djalon, la chute de Ditinn relie la terre et le ciel

Cette chute véritable trait d’union entre ciel et terre est certainement l’une des plus hautes, voire la plus haute chute de toute l’Afrique de l’Ouest, avec une hauteur estimée de 80 mètres (100 mètres pour les plus optimistes).

Oui, vraiment impressionnante, surtout en fin de saison des pluies, vers Novembre, quand le débit d’eau est au plus fort.

Pour profiter au mieux du spectacle toujours renouvelé, deux options s’offrent à vous. Aborder la chute « côté ciel » ou « côté terre » !

« Côté ciel ». Deux méthodes d’approche  (au moins..) sont possibles : la tenter en mode trekker sac au dos et bivouac ou alors, moins sportif, la jouer en mode raider 4x4 (ça reste physique quand même…) sur une journée. A vous de voir.

Depuis Dalaba, en mode trek, il faut compter une bonne journée de marche, l’occasion de découvrir aussi le pont de Dieu (pont naturel en pierre) et sa bambouseraie.

Sinon en mode raid 4x4, en 1h30 vous pouvez rejoindre le dernier village avant la falaise.

Au final, la chute ne s’offre pas si facilement, genre chute du Niagara. Non, elle se mérite.

Depuis le dernier village (accessible en 4x4), l’approche finale se fait à pied. Un guide s’avère alors nécessaire pour se repérer dans le dédale de la végétation.

Et c’est parti pour 30 à 45 minutes de marche, en descente vers le bord de la falaise.

Quand soudainement l’horizon s’élargit : « ouaouh », la vue est incroyable.

Au Fouta Djalon, la chute de Ditinn relie la terre et le ciel

Depuis le bord de la falaise, un 180° sur la vallée de la Ténée et la plaine de Ditinn s’ouvre devant vous. Mieux qu’un kino-panorama…

 

La chute n’est plus très loin… Encore quelques mètres, et, et, … la voilà. C’est tout d’abord la rivière que l’on aperçoit et qui semble comme coupée net.

Et finalement au plus près, en s’allongeant sur les rochers (attention aucune protection sur le bord de la falaise…), la chute offre son spectacle avec environ 80 mètres tout en verticalité. Breathtaking !

Et tout en bas, le bassin et les rochers, le « Côté terre » du trait d’union.

Au Fouta Djalon, la chute de Ditinn relie la terre et le ciel

« Côté terre » : pour ceux qui ont choisi le mode trekker, depuis le sommet de la chute, le « Côté terre » peut être atteint après une grosse demi-journée supplémentaire de marche. (Pour le bivouac, après la découverte du haut de la chute, pas de problème à proximité du village.)

 La  nature a bien fait les choses : une ouverture dans la falaise (voir situation sur google maps) permet de rejoindre la vallée par un sentier, certes escarpé, mais ne nécessitant pas de matériel spécialisé. 

La descente est l’occasion de découvrir une nature luxuriante et intacte, parfois surprenante.

Au final, c’est en arrivant dans la vallée que l’on aperçoit enfin le fameux trait d’union, qui coupe la falaise en 2.

Un petit campement a été aménagé à cet endroit par l’association Fouta Trekking Aventure pour ceux qui voudraient passer une nuit sur place. C’est aussi le point de départ du sentier permettant d’accéder au pied de la chute.

Au Fouta Djalon, la chute de Ditinn relie la terre et le ciel

Pour les visiteurs en mode raid 4x4, depuis le village au sommet de la chute, le campement est accessible par la piste dite de Ditinn. Il faut d’abord rejoindre le village de Kaala. Puis au croisement avec la piste de Ditinn, prendre vers la droite.

La piste, d’une trentaine de kilomètres jusqu’au campement, n’est pas toujours très bonne mais est vraiment typique des pistes locales, et offre de beaux points de vue.

Mont Dankama

Mont Dankama

Sur la fin du parcours, un peu avant le centre de Ditinn, il faut bifurquer vers la droite.

Par temps clair, la chute apparait au loin.

Encore quatre ou cinq kilomètres à travers la brousse et quelques villages peuls, pour enfin pouvoir garer la voiture.

 

Dès lors reste 30 à 45 min de marche pour rejoindre le pied de la chute. Il faut d’abord traverser la rivière Ténée, celle de la chute, puis suivre le chemin qui monte en pente douce.

La chute apparait par moment mais ne se révèle vraiment que dans les derniers hectomètres.

 En saison des pluies, le premier contact se fait par les gouttes d’eau projetées par la cataracte. Rafraichissant !

Au final, le sentier débouche en surplomb sur le bassin et les rochers au pied de la chute.

Mais aussitôt le regard lui, est attiré par le trait d’union. Impossible de ne pas lever la tête pour admirer dans toute sa hauteur la chute de Ditinn.

Magnifique et impressionnante ! Mais difficile à prendre en photo…

Au Fouta Djalon, la chute de Ditinn relie la terre et le ciel
Au Fouta Djalon, la chute de Ditinn relie la terre et le ciel
Au Fouta Djalon, la chute de Ditinn relie la terre et le ciel

Attention la baignade n’est pas surveillée (LOL) sauf peut-être par quelques singes et rapaces.

Mais elle est possible dans le bassin formé au pied de la chute et plus particulièrement en saison sèche quand l’eau est plus calme.

 

Alors vous venez quand ?

Les guides de Dalaba vous attendent pour partager avec vous ces belles découvertes…

Voir les commentaires

Séjour d'Avril 2017 au Fouta Djalon

Publié le par fouta-decouverte

Vous vous demandez à quoi pourrait ressembler votre futur séjour au Fouta Djalon ?

Et bien, je vous invite à visionner la vidéo suivante, qui pourrait vous en donner quelque idée : 

 

                     Cliquez ici :         Fouta Djalon Avril 2017

Séjour d'Avril 2017 au Fouta DjalonSéjour d'Avril 2017 au Fouta DjalonSéjour d'Avril 2017 au Fouta Djalon
Séjour d'Avril 2017 au Fouta DjalonSéjour d'Avril 2017 au Fouta DjalonSéjour d'Avril 2017 au Fouta Djalon

Voir les commentaires

Dalaba, la généreuse au coeur du Fouta Djalon

Publié le par fouta-decouverte

Les vidéos récentes présentant Dalaba ne sont pas si fréquentes. 

Aussi, c'est avec plaisir que je partage avec vous ces images découvertes ce jour, sur Youtube.

Merci Monsieur CONDE.

J'en profite pour vous redonner l'adresse de ma chaîne Youtube pour encore et toujours plus d'images sur la Guinée : à partager sans modération ! 

Voir les commentaires

Sébhory, un village foutanien à découvrir.

Publié le par fouta-decouverte

" Sébhory, sa rue commerçante, sa mosquée, ses maisons typiques et sa forêt domaniale."

Tel pourrait être l'entête, somme toute un peu banal, d'un dépliant touristique présentant ce village foutanien, sis au pied du mont du même nom, sentinelle au coeur de la Moyenne Guinée.

Et c'est vrai qu'à première vue, Sébhory semble un village bien ordinaire.

Sa rue commerçante : un alignement de petites échoppes et ateliers le long de la route nationale reliant Mamou à Labé;

Sa mosquée : de facture récente, ne présente que peu d'intérêt architectural. Bien sûr, elle fait la fierté des habitants, mais pour d'autres raisons,

Ses maisons typiques : des cases peules traditionnelles de plus en plus rares et très similaires à toutes les cases de la région, de forme ronde couvertes d'un toit de paille très caractéristique; 

​Sa forêt domaniale : quelque peu anachronique dans cette région du monde, elle donne à Sébhory (contrairement aux points précédents) son caractère un peu exceptionnel. Cette forêt composée quasi exclusivement de pins d'Indochine est l'héritage d'un passé révolu et apparaît comme une curiosité qui pour le coup, mérite bien un petit arrêt.
 

Juste une petite pause, qui pourrait bien se transformer en un séjour au gré des découvertes et rencontres que vous ne manquerez pas de faire sur place. 

Surtout si vous devez vous arrêter au bord de la route, préférez un arrêt devant la pépinière de Diouma Fleurs, située à la sortie du village à droite en partant vers Labé. Diouma le propriétaire des lieux partagera avec vous sa passion pour les plantes, mais également pour son village et sa région. Guide depuis plus de 20 ans, il pourra également vous accompagner sur les pistes et chemins des environs.

Car Sébhory c'est non seulement une forêt domaniale qui offre diverses possibilités de balades, mais c'est aussi un mont qui peut se gravir en moins d'une heure et offre un superbe panorama sur toute la région;

c'est surtout un point de départ idéal pour des excursions d'une journée ou des randonnées sur plusieurs jours alliant vie dans les villages, rencontre des habitants pour des moments simples et forts et découverte de sites naturels magnifiques (chute de Ditinn, Pont de Dieu, chute de Bomboli, mont Maci, chutes de Kambadaga, ...).

Alors oui, Sébhory peut paraître banal vu depuis un taxi lancé à pleine vitesse en direction de Labé, mais y séjourner c'est l'assurance de vivre des moments intenses en émotion et d'en partir habité de merveilleux souvenirs !

 
 

 

Voir les commentaires

La Villa Sili et la Case à palabres de Dalaba

Publié le par fouta-decouverte

La Villa Sili et la Case à palabres de Dalaba

En exclusivité, les premières photos du chantier de la Villa Sili et de la case à palabres de Dalaba.

La rénovation est bien avancée et les finitions en cours.

Que du bonheur de voir ce patrimoine historique préservé grâce à un financement de l'UNESCO.

Avant les travaux ...Avant les travaux ...
Avant les travaux ...Avant les travaux ...

Avant les travaux ...

Pendant et après les travauxPendant et après les travaux
Pendant et après les travauxPendant et après les travaux

Pendant et après les travaux

Voir les commentaires

Vannerie du Fouta Djalon

Publié le par fouta-decouverte

Vannerie du Fouta Djalon

La vannerie est une activité artisanale spécifiquement féminine. Avec quelques feuilles séchées, des fibres végétales et des colorants naturels, les femmes réalisent des paniers et des plateaux ornementaux ou léfas.

Vannerie du Fouta Djalon

Le temps passé pour réaliser un de ces objets se compte en heures, voire en jours ! Et pourtant, un panier ne se vend que quelques centaines de francs guinéens !

Lors de mon dernier séjour, j'ai reçu en cadeau un léfa qui avait été confectionné spécialement pour moi.

Aujourd'hui, je me dis que mes remerciements n'ont pas été à la hauteur du cadeau !

Voir les commentaires

<< < 1 2