Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

TOURISME AU FOUTA DJALON : FAUT ÊTRE MOTIVÉ !?! (SUITE 3)

Publié le par fouta-decouverte

Quelques mises à jour et compléments d'infos : 

- Le guide Lonely Planet West Africa est paru en Septembre 2017. Il présente la destination Guinée en une quinzaine de pages (mieux que la précédente version qui n'en contenait que 6 ou 7).

 

- Il existe quelques cartes sur la Guinée dont la principale est le carte routière IGN (Institut Géographique National de France)  au 1/1.000.000 ème. Cette carte est disponible sur différents sites en ligne.

D'autres cartes au 1/200.000 ème sont également dispo mais uniquement à l'IGN, dont les bureaux sont aux portes de Paris en France, et sous forme de photocopies.

TOURISME AU FOUTA DJALON : FAUT ÊTRE MOTIVÉ !?! (SUITE 3)

Des cartes au 1/50.000 ème existent aussi mais pas pour toute la Guinée, et elles sont basées sur des travaux un peu anciens... .

Ci-après, une carte dispo parmi d'autres. Si vous êtes intéressés, vous pouvez me contacter.

TOURISME AU FOUTA DJALON : FAUT ÊTRE MOTIVÉ !?! (SUITE 3)

Bon et bien voilà avec ces quelques infos complémentaires, vous êtes totalement paré, prêt au départ.

Billet et visa en poche, la Guinée vous attend...

Enfin, vous attend... c'est plutôt vous qui partez à sa rencontre...

 

D'ailleurs, avez-vous pensé à votre arrivée ? A la sortie de l'aéroport, vous avez prévu quoi ?

Perso, je vous conseille d'anticiper votre première nuit à Conakry et de réserver une nuitée dans un hôtel ou un B&B.

Conakry peut être un peu difficile à appréhender dès l'arrivée, qui se fait souvent de nuit.

(Pour faire une résa., consultez les différents guides qui donnent quelques bonnes adresses. Vous pouvez aussi me contacter par mail.)

 

Car ça y est, vous y êtes ! Vous venez d'atterrir à l'aéroport international Gbessia de Conakry. Bienvenue !

A la descente de l'avion, vous empruntez une passerelle reliée directement à l'aérogare. Très rapidement, vous arrivez au poste de contrôle. 

Prise d'empreintes et contrôle des passeports, et vous voilà déjà dans la salle de restitution des bagages.

Prenez un chariot disponible en libre accès et surtout n'oubliez pas de bien conserver vos talons de bagages jusqu'à la sortie de l'aérogare. Il est probable qu'on vous les demande à la sortie pour un dernier contrôle.

Plutôt rassurant, non ? Ca évite qu'une autre personne vous emprunte malencontreusement vos affaires.

Un dernier petit passage aux rayons X (si la machine fonctionne...), une dernière passerelle et vous y êtes, prêt à sortir de l'aéroport et à "entrer" dans Conakry. 

Commenter cet article

Candice 10/02/2019 01:38

Très bel article, très intéressant et bien écrit. Je reviendrai me poser chez vous. A bientôt.